logofg

TEMOIGNAGES

Rosita, 68 ans

Femme au foyer (Méteren)

placeholder image

Je m’appelle Rosita, j’ai 68 ans et j’ai souffert depuis plus de 35 ans de divers problèmes cardiaques liés à une malformation de la valve mitrale. En 1998, j’ai été opérée d’une plastie mitrale qui a été parfaitement réussie mais qui n’a pas empêché un AVC en 2012 avec heureusement quasiment pas de séquelles, suite à une thrombolyse réalisée avec beaucoup de célérité.
Toutefois et au fil des ans, j’ai ressenti de plus en plus les effets très désagréables d’une arythmie qui devenaient vraiment insupportables en 2019 (essoufflement, difficulté à monter des escaliers, grande fatigue). Un traitement médicamenteux n’a pas eu d’effet et a très vite été remplacé par un choc électrique externe qui a réussi mais s’est avéré insuffisant ce qui a nécessité une ablation de fibrillation atriale.
Ce terme peut faire peur, mais cette intervention m’a permis de retrouver une vie quasi-normale sans les désagréments de cette arythmie.
Je remercie très sincèrement mon cardiologue de m’avoir proposé, expliqué clairement, et réalisé cette intervention.
C’est important de pouvoir échanger avec son cardiologue et comprendre sa maladie cardiaque. Ayant récemment été informée des actions de « Agir pour le Cœur des Femmes », j’ai vu sur le site internet que des femmes témoignaient pour alerter. Je raconte à mon tour mon histoire de femme cardiaque car cela peut, dès à présent, aider d’autres femmes à Agir pour une prévention efficace !

 
VOIR AUSSI
placeholder

Christine, 54 ans

Je viens d’avoir une consultation avec le Pr Claire Mounier-Vehier et je voudrais dire aux femmes ne pas avoir peur d’aller consulter, avec ou sans symptômes. Votre médecin sera à l'écoute et vous communiquera les conseils de prévention adaptés à votre vie, vos habitudes, vos excès. [...]

Lire la suite

placeholder

Sophie, 34 ans

Gestionnaire (Hinges)

Je suis l'heureuse maman d'une petite fille de 4 mois. Ma particularité : je suis transplantée cardiaque depuis 3 ans. La greffe m'a sauvé la vie et m'a permis de réaliser ce rêve de maternité, qui m'était totalement inaccessible auparavant. Et pour cause, on m'a [...]

Lire la suite

placeholder

Emilie, 36 ans

Infirmière, Issoire

« J’ai perdu mon mari en juillet 2019, brutalement. A la suite de son décès, j’ai été suivie par un psychiatre. Nous avions trois enfants en bas âge et il fallait que je continue à me battre pour elles. Je ne fume pas mais restais très stressée, devant désormais tout assumer seule. En [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme