logofg

TEMOIGNAGES
Cauro (Corse)

Mariange, 90 ans

placeholder image

J’ai de l’hypertension et du diabète depuis longtemps, pourtant je prends tous les médicaments que l’on me donne mais ça ne va pas. Plusieurs fois dans l’année, 3 ou 4 fois, j’ai dû aller aux urgences, car j’étais très essoufflée avec de l’eau dans les poumons et ma tension à 20 ou 22. Je ne suis restée qu’une journée avec une perfusion, mais mes prises de sang sont de plus en plus mauvaises pour le cœur et le rein.
Je connais bien un docteur qui est de notre village, « Dieu le bénisse », il est à l’hôpital à Marseille et ma fille lui parle de mon cas. Il me fait passer un doppler pour les reins : une artère est complètement bouchée et l’autre presque aussi. Mon médecin m’envoie voir un spécialiste des reins qui me parle de dialyse pour bientôt. Ça non… « mi ni moru » (Note du traducteur : littéralement « Je me meurs »). Une personne du village descend à l’hôpital 3 fois par semaine : ce n’est pas une vie.
Ce médecin me fait venir à Marseille pour une opération. Je suis restée à l’hôpital de la Timone seulement 3 jours et l’opération a duré 2 heures sans anesthésie générale pour dilater cette artère, car c’est un très bon chirurgien.
Je suis rentrée et depuis, je ne suis plus hospitalisée, avec ma tension qui est à 14 sur mon appareil, je n’ai plus les chevilles très enflées et mes analyses sont beaucoup mieux, même pour le diabète. Pour l’artère, maintenant sur l’échographie tout est bon avec le sang qui circule très bien.
Cela m’est arrivé il y a maintenant 3 ans… Je pensais qu’à mon âge, 86 ans, on ne pouvait plus être opérée. Il y a eu beaucoup de progrès dans ces grands hôpitaux. Merci à tous.

 

VOIR AUSSI

placeholder

Virginie, 64 ans

Infirmière (Paris)

« Je ne me sentais pas trop bien depuis plusieurs mois, j’avais une douleur à la jambe en marchant et je toussais beaucoup. J’ai consulté mon médecin, qui m’a envoyé faire un bilan complet à l’hôpital. A cette époque, je fumais encore une vingtaine de cigarettes par jour, j’étais [...]

Lire la suite

placeholder

Céline, 47 ans

Cadre commercial, Lille

C’est la fin de semaine, par cette belle soirée d’été, Céline est venue faire un « apéro » entre amis pour fêter la levée du confinement après de longs mois « d’isolement ». Elle est heureuse de pouvoir enfin partager un moment de détente conviviale. Mais vers 21h, alors que la [...]

Lire la suite

placeholder

Emilie, 36 ans

Infirmière, Issoire

« J’ai perdu mon mari en juillet 2019, brutalement. A la suite de son décès, j’ai été suivie par un psychiatre. Nous avions trois enfants en bas âge et il fallait que je continue à me battre pour elles. Je ne fume pas mais restais très stressée, devant désormais tout assumer seule. En [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme