logofg

TEMOIGNAGES
Infirmière, Issoire

Emilie, 36 ans

placeholder image

« J’ai perdu mon mari en juillet 2019, brutalement. A la suite de son décès, j’ai été suivie par un psychiatre. Nous avions trois enfants en bas âge et il fallait que je continue à me battre pour elles. Je ne fume pas mais restais très stressée, devant désormais tout assumer seule. En septembre 2019, environ deux mois après le décès de mon mari, j’étais tranquillement chez moi avec mes filles. J’ai eu tous les symptômes qui s’apparentent à un infarctus. Je travaille en cardiologie et connais bien ces signes. D’abord, une douleur dans le bas de mon thorax, type douleurs à l’estomac (gastralgie), puis cela s’est transformé en oppression thoracique et serrement. Puis une douleur au bras gauche avec un engourdissement, une douleur à la mâchoire et enfin une irradiation dans le dos. J’ai appelé le Samu. L’électrocardiogramme était modifié, les troponines avaient augmenté. J’ai tout de suite été admise aux soins intensifs en urgence pour suspicion d’infarctus du myocarde. Mais la coronarographie était négative. C’était en réalité une cardiopathie de stress, le Tako-tsubo, le cœur brisé par la mort de mon mari. » Cela n’arrive pas qu’aux autres. Je connaissais les symptômes infirmière en cardiologie. Alors je voulais que mon témoignage puisse aider d’autre femmes à s’écouter et à ne pas hésiter à appeler rapidement quand elles ressentent des signes cardiaques inhabituels et/ou qui durent. Merci aux actions d’Agir pour le Cœur des Femmes.

 

VOIR AUSSI

placeholder

Stéphanie, 55 ans

Secrétaire (Nancy)

« Une collègue de bureau m’a agressée verbalement pour un incident qui me paraissait sans importance. J’ai ressenti comme un choc physique, mais je n’y ai pas prêté attention. J’ai eu mal dans la poitrine et dans le bras gauche pendant deux ou trois jours, mais la douleur ne m’a pas [...]

Lire la suite

placeholder

Annie, 64 ans

Depuis quelques années je ressentais des troubles du rythme cardiaque qui duraient une heure environ 3 fois par semaine. Puis cela s'est aggravé 4 journées sur un semaine. C'était de l’arythmie. Échec de traitement. Des palpitations quotidiennes m'arrivaient sans que je fasse [...]

Lire la suite

placeholder

Virginie, 64 ans

Infirmière (Paris)

« Je ne me sentais pas trop bien depuis plusieurs mois, j’avais une douleur à la jambe en marchant et je toussais beaucoup. J’ai consulté mon médecin, qui m’a envoyé faire un bilan complet à l’hôpital. A cette époque, je fumais encore une vingtaine de cigarettes par jour, j’étais [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme