logofg

ACTUALITE

Les migraines, parlez-en à votre médecin !
Facteur de risque vasculaire souvent négligé…

La publication il y a quelques jours d’un article scientifique mettant en lumière les liens entre les migraines et le risque cardio-vasculaire est l’occasion de rappeler l’importance de ce symptôme et la nécessité d’en parler pour une prise en charge optimisée.

placeholder image

La migraine est une affection à prépondérance féminine : elle touche 3 femmes pour 1 homme. Très fréquentes, puisqu’elles concernent environ 12% à 18% de la population, les migraines sont une variété très particulière de maux de tête survenant par crises. Ces douleurs à la tête sont généralement unilatérales et pulsatiles, peuvent durer en 4 heures et 72 heures en moyenne sans prise en charge.
Il existe plusieurs types de migraines : migraine cataméniale survenant au moment des règles, migraine dite simple c’est-à-dire non précédée de symptômes neurologiques particuliers et migraine avec aura. La migraine avec aura est caractérisée par l’apparition de troubles neurologiques transitoires avant la crise migraineuse. La forme la plus fréquente, appelée souvent « migraine ophtalmique » car caractérisée par l’apparition de symptômes visuels variés (points lumineux scintillants, taches colorées, vision floue ou perte d’une partie du champ de vision), est celle d’importance pour évaluer le risque vasculaire.
Si depuis de plusieurs années, un certain nombre d’études avaient montré que ces migraines avec aura étaient associées à une augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral, cette nouvelle étude, qui analyse l’ensemble des évènements majeurs cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral et mort cardiovasculaire), souligne à nouveau l’importance de ce facteur de risque qu’est la migraine avec aura. Cette étude a aussi permis de comparer la migraine avec aura avec les autres facteurs de risque vasculaire plus classiques. Ainsi la migraine avec aura serait un facteur de risque d’accident cardio-vasculaire plus important que l’obésité ou certaines anomalies des graisses dans le sang.
S’il faut bien sûr tenir compte de tous les facteurs de risque vasculaire, l’existence de migraine avec aura doit alerter particulièrement la femme et son médecin. Ces femmes doivent faire l’objet d’un suivi régulier pour une prévention optimale de leur risque cardio-vasculaire.
Anticiper donc et parlez de ce symptôme aux médecins qui vous prennent en charge, notamment lorsqu’un traitement hormonal, soit contraceptif, soit au moment de la ménopause, vous est proposé, pour que celui-ci soit optimisé !
Kurth T et al. Association of migraine with aura and other risk factors with incident cardiovascular disease in women. JAMA 2020 9 Juin 2020.

 

VOIR AUSSI

placeholder

Ecoutez vos symptômes

Ecoutez vos symptômes Maladies cardio-vasculaires : les femmes ne doivent pas attendre pour écouter leurs symptômes ! La crise actuelle du Covid-19 fait craindre une recrudescence du nombre d’accidents cardio-vasculaires chez les femmes. Merci à France 3 Hauts de France de nous aider à faire [...]

Lire la suite

placeholder

Attention aux boissons sucrées !

Selon l'étude réalisée sur une cohorte d'enseignantes en Californie, consommer une ou plusieurs boissons sucrées chaque jour est associé à un risque 20% supérieur de développer une maladie cardio-vasculaire par rapport à celles qui n'en boivent jamais ou rarement. Par ailleurs, [...]

Lire la suite

placeholder

Les artères des femmes particulièrement sensibles au stress

Le Pr Claire Mounier-Vehier était l’invitée de la matinale de RTL, pour inciter les femmes à prendre soin de leur coeur et de leurs artères en cette période de déconfinement, où elles sont fortement soumises au stress. En cause : le télétravail, les enfants à gérer et aussi la peur de [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme