logofg

ACTUALITE

Les laboratoires d’analyses médicales SYNLAB s’engagent au côté d’Agir pour le Cœur des Femmes

placeholder image

Pourquoi SYNLAB France a-t-il choisi d’être partenaire d’ACF ?

SYNLAB France est un réseau de 400 laboratoires d’analyses médicales en France. La santé de la femme et les risques cardio-vasculaires sont des domaines majeurs de notre activité de dépistage et de diagnostic. Par ailleurs, 80% de nos collaborateurs sont des femmes. En tant que professionnels de la santé et employeur, la symétrie des attentions pour nos patients comme pour nos employés est une exigence qui s’impose naturellement.
Il nous a donc semblé évident de nous engager, comme entreprise de santé citoyenne et employeur responsable, au côté du fonds de dotation « Agir pour le cœur des femmes ».

Concrètement, quelle forme prend l’engagement de SYNLAB ?

Au-delà d’un soutien financier à l’action d’ACF, notre partenariat est une opportunité d’agir concrètement : Il démontre d’une part que les laboratoires d’analyses sont un acteur majeur du dépistage et un maillon essentiel de la santé publique, et d’autre part, que l’entreprise est un lieu propice pour parler de santé, de prévention et détecter précocement certains risques de santé.

Dans cette démarche volontariste, nous considérons que des actions réalisées sur le lieu de travail, en collaboration avec nos propres professionnels de santé (biologistes, infirmiers), ont un impact encore plus fort que des campagnes grand public, car elles permettent de sensibiliser les personnes dans un environnement où elles sont à l’écoute. C’est aussi une opportunité pour l’entreprise SYNLAB l’opportunité de mettre en valeur son rôle sociétal.

Quelles actions avez-vous menées ?

Nous avons décidé d’agir d’abord en direction de nos collaboratrices, en expliquant comment chacune peut agir pour éviter les risques cardio-vasculaires, quelles sont les périodes de la vie les plus exposées et les signes qui doivent alerter.
Le livret d’information « Prendre soin de ma santé cardio-vasculaire », conçu par ACF, a ainsi été diffusé à plus de 4000 collaborateurs, femmes et hommes qui ont assurément des femmes concernées dans leur entourage.
Puis nous avons organisé un webinaire interne sur « les maladies cardio-vasculaires et leur prévention », animé par le Professeur Claire Mounier-Verhier, cardiologue et Thierry Drilhon, co-fondateurs d’Agir pour le Cœur des Femmes. Des affiches dans les salles de pause du labo, avec un QR code à flasher, permettent aux collaborateurs de voir et revoir le replay de cette séance d’information.
Nous avons ensuite proposé aux laboratoires SYNLAB volontaires (60) d’amplifier cette action de sensibilisation, en offrant à leurs collaboratrices un bilan de leurs facteurs de risques cardiovasculaires et un entretien de prévention avec un biologiste SYNLAB.
Le dépistage gratuit a été également offert aux employées de certains établissements de santé, pour qui nous réalisons des analyses médicales, ou encore à des femmes dans un centre d’action sociale de mairie. Le parcours s’inspire de celui proposé dans le Bus des Femmes.

Pour faciliter l’organisation, nous avons diffusé à notre réseau un kit prêt à l’emploi, avec des affiches, une brochure d’information, un questionnaire d’évaluation des risques ainsi que des outils facilitant la préparation et la gestion des événements.

Quel est le bilan des opérations conduites par les laboratoires SYNLAB ?
Il est très positif à plus d’un titre :
358 femmes, essentiellement nos collaboratrices, ont bénéficié d’un bilan de leurs facteurs de risques cardio-vasculaires.
Souvent le taux de participation a dépassé 50% des salariées ! C’est une réussite qui a surpris les biologistes qui pensaient que leurs collaboratrices, travaillant pour le système de soins, étaient déjà averties sur leurs risques santé. Or, cette opération a montré l’universalité nécessaire des actions de prévention.
Nous avons aussi constaté que nos collaborateurs ont une forte appétence pour les sujets de prévention santé et qu’ils sont très réceptifs au partage des connaissances médicales, faites par les biologistes avec qui ils travaillent.
Enfin, le dépistage, organisé par et dans l’entreprise, a aussi créé une dynamique collective très positive : les biologistes volontaires pour mener les entretiens de conseil ont beaucoup apprécié ce rôle et les collaboratrices étaient en confiance sur le respect de la confidentialité de leur bilan personnel.
Au final, près de 100% des collaboratrices, qui ont répondu à notre enquête, se sont montrées satisfaites et très satisfaites.




Le réseau SYNLAB va-t-il donner une suite à cette première vague d’actions ?
L’aventure avec ACF ne fait que débuter ! Nous allons renouveler et élargir les opérations de dépistage, dans nos laboratoires et en externe, pour toucher encore plus de femmes. L’objectif sera aussi de mesurer statistiquement les risques détectés.
Et nous réfléchissons à d’autres actions de prévention pour nos collaborateurs, sur la nutrition ou la gestion du stress par exemple qui sont en lien avec les principaux facteurs de risque identifiés.
Certains de nos infirmiers ou biologistes pourraient enfin être intéressés pour apporter, ponctuellement et bénévolement, leurs compétences aux opérations locales organisées par ACF. 

SYNLAB France
Dr Florian Scherrer, Direction médicale
Emmanuelle Merville, Direction des ressources Humaines
Laurence Ricard, Direction Marketing et Communication


 
VOIR AUSSI
placeholder

Et si c'était vous ?

La journée d'une femme et sa charge mentale répétée, intense, beaucoup trop intense pour son cœur, nous interpelle sur la nécessité absolue de prendre soin de nous avant qu’il ne soit trop tard. Le film conçu avec l’équipe engagée de l’agence DDB Health Paris dirigée par Alain [...]

Lire la suite

placeholder

Un engagement pour la santé des femmes

200 femmes meurent chaque jour d’une maladie cardiovasculaire en France, 25 000 dans le monde. AVC, infarctus du myocarde et insuffisance cardiaque pourraient pourtant être évités dans 8 cas sur 10 en adoptant une bonne hygiène de vie. Claire Mounier-Vehier aborde aussi des éléments de [...]

Lire la suite

placeholder

Quand les facteurs de risque cardio-vasculaire se détériorent lors de l’entrée à la ménopause ou…pourquoi agir !

Ces études « genrées » sont importantes pour mieux appréhender la médecine préventive chez ces femmes et agir sur leurs comportements de vie. Les modifications des facteurs de risque cardio-vasculaire des femmes ménopausées sont bien connues comparativement aux femmes en activité génitale. [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme