logofg

ACTUALITE

L'anxiété chronique augmente significativement le risque d'infarctus ou d'AVC

placeholder image

Lorsque nous sommes en état de stress, nos glandes surrénales s'activent et produisent des quantités plus importantes de cortisol et d'adrénaline, responsables d'une augmentation du rythme cardiaque mais aussi de la pression artérielle. Le cœur des femmes est encore plus sensible au stress. Elles ont de nombreux récepteurs aux hormones du stress, les catécholamines, au niveau de leurs artères et de leur muscle cardiaque. Leurs artères coronaires étant également plus fines que celles des hommes, elles sont plus vulnérables aux spasmes artériels déclenchés par le stress, avec comme conséquence un risque accru d’accident cardiaque. Une bonne hygiène de vie permet de lutter contre les signes d’anxiété et de limiter les effets du stress sur le cœur : alimentation équilibrée, faible consommation d'alcool, pas de tabac, rythme de sommeil régulier, 30 minutes d'activité physique par jour pour augmenter la production d'hormones anti-stress, exercices de respiration et de relaxation, yoga, sophrologie, cohérence cardiaque... Sans oublier de prendre le temps de s’octroyer des moments de détente dans la journée, pour lire, écouter de la musique, regarder une série, vous promener en plein air, etc.
Quand une femme présente des signes d’infarctus, on pense à une crise d’angoisse... Pourtant, les femmes sont tout autant concernées que les hommes par les facteurs de risque liés à notre mode de vie et ce, de plus en plus jeunes : tabac, surpoids et cholestérol, stress, hypertension, troubles du rythme, sédentarité, précarité, isolement social, charge mentale au travail et à la maison… Problème : elles n’y sont pas assez sensibilisées et ne s’écoutent pas assez. Quand elles sont touchées, elles ont tendance à mettre les symptômes d’alerte sur le compte de l’épuisement. Elles appellent trop tardivement et sont aussi prises en charge par des équipes insuffisamment formées à la spécificité féminine de ces maladies. Cet article très complet résume bien la problématique des maladies cardiovasculaires chez les femmes et propose des solutions.

https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-cardiovasculaires/comment-lanxiete-peut-impacter-notre-sante-cardiaque-918913

 
VOIR AUSSI
placeholder

Fortes, mais tellement fragiles…

Les hospitalisations des femmes de 45 à 54 ans en France pour un infarctus du myocarde progressent de 5 % par an. Elles sont touchées de plus en plus jeunes, dès la quarantaine, conséquence de l’évolution de leur mode de vie, qui leur a fait adopter les mauvaises habitudes des hommes : [...]

Lire la suite

placeholder

Traitement de l’infarctus chez la femme: en progrès, peut mieux faire

Le docteur Marie Moitry, un des investigateurs de l’étude, ambassadrice d’Agir pour le Cœur des femmes et médecin de santé publique au CHU de Strasbourg, nous rapporte les principaux résultats. Les équipes des registres français des cardiopathies ischémiques ont étudié l’évolution de [...]

Lire la suite

placeholder

Accompagner la santé des femmes en entreprise

Comment les femmes peuvent-elles être attentives à leur cœur dans un environnement dominé par le stress ? Elles ont souvent tendance à s'oublier, avec une charge mentale qui est lourde : être performante au travail, bien s'occuper de ses enfants, gérer sa maison, rester séduisante [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme