logofg

TEMOIGNAGES
Secrétaire (Nancy)

Stéphanie, 55 ans

placeholder image

« Une collègue de bureau m’a agressée verbalement pour un incident qui me paraissait sans importance. J’ai ressenti comme un choc physique, mais je n’y ai pas prêté attention. J’ai eu mal dans la poitrine et dans le bras gauche pendant deux ou trois jours, mais la douleur ne m’a pas alarmée. Puis, un soir, j’étais en train de lire et ma vue s’est troublée. J’ai pensé à un AVC et mon mari a appelé une ambulance. J’avais une sensation étrange, je ne réussissais plus à parler… A l’hôpital, on m’a fait un électrocardiogramme et on m’a d’abord dit que c’était un infarctus. Pourtant je n’ai jamais fumé. J’ai eu une échographie du cœur puis une coronarographie et les médecins m’ont annoncé, qu’en fait, je faisais un tako-tsubo. Mon cœur s’était paralysé à la suite d’une montée violente de stress. Mon cœur s’était gonflé comme un ballon et ne se contractait quasiment plus, en état de sidération. Je suis restée deux jours en soins intensifs cardiologiques, puis je suis rentrée chez moi avec un gros traitement. J’étais très fatiguée et je ne suis pas sortie pendant une dizaine de jours, traumatisée. Pendant mon arrêt de travail de six semaines, j’étais comme vidée de mon énergie. C’était un bon avertissement… Depuis, j’essaie de prendre davantage soin de moi et je me fais aider pour mieux gérer mon stress. »

 

VOIR AUSSI

placeholder

Emilie, 36 ans

Infirmière, Issoire

« J’ai perdu mon mari en juillet 2019, brutalement. A la suite de son décès, j’ai été suivie par un psychiatre. Nous avions trois enfants en bas âge et il fallait que je continue à me battre pour elles. Je ne fume pas mais restais très stressée, devant désormais tout assumer seule. En [...]

Lire la suite

placeholder

Juliette, 35 ans

Community manager (Lyon)

J’ai vécu une période de stress très intense lorsque j’ai perdu mon petit garçon à six mois de grossesse. C’était ma seconde grossesse en moins de deux ans, j’étais épuisée et j’ai eu beaucoup de mal à accepter ce deuil. Quelques semaines plus tard, j’ai eu des symptômes [...]

Lire la suite

placeholder

LUCIE, 70 ANS

RETRAITEE (LYS-LEZ-LANNOY)

A 70 ans, en pleine forme, loin de moi l'idée d'être un jour diagnostiquée "personne en insuffisance cardiaque" (cardiomyopahie dilatée). Je reviens de loin.... C'est pour moi le seul organe auquel je ne pensais pouvoir être touchée. Jusque-là ma condition physique ne me posait [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme