logofg

TEMOIGNAGES
Secrétaire (Nancy)

Stéphanie, 55 ans

placeholder image

« Une collègue de bureau m’a agressée verbalement pour un incident qui me paraissait sans importance. J’ai ressenti comme un choc physique, mais je n’y ai pas prêté attention. J’ai eu mal dans la poitrine et dans le bras gauche pendant deux ou trois jours, mais la douleur ne m’a pas alarmée. Puis, un soir, j’étais en train de lire et ma vue s’est troublée. J’ai pensé à un AVC et mon mari a appelé une ambulance. J’avais une sensation étrange, je ne réussissais plus à parler… A l’hôpital, on m’a fait un électrocardiogramme et on m’a d’abord dit que c’était un infarctus. Pourtant je n’ai jamais fumé. J’ai eu une échographie du cœur puis une coronarographie et les médecins m’ont annoncé, qu’en fait, je faisais un tako-tsubo. Mon cœur s’était paralysé à la suite d’une montée violente de stress. Mon cœur s’était gonflé comme un ballon et ne se contractait quasiment plus, en état de sidération. Je suis restée deux jours en soins intensifs cardiologiques, puis je suis rentrée chez moi avec un gros traitement. J’étais très fatiguée et je ne suis pas sortie pendant une dizaine de jours, traumatisée. Pendant mon arrêt de travail de six semaines, j’étais comme vidée de mon énergie. C’était un bon avertissement… Depuis, j’essaie de prendre davantage soin de moi et je me fais aider pour mieux gérer mon stress. »

 

VOIR AUSSI

placeholder

Hélène 26 ans

Interne en médecine (Lille)

Je suis interne de 5e semestre et me destine à la médecine d’urgence. Un événement que j’ai vécu récemment lors d’une garde aux urgences m’a incitée à faire ma thèse sur le syndrome coronarien chez les femmes. Depuis plusieurs années, cette pathologie n’a cessé de croître chez [...]

Lire la suite

placeholder

Katia, 55 ans

Lille

Septembre 2019, je quitte mon foyer suite à violence conjugale. Je porte plainte à la gendarmerie puis j’entame une procédure de divorce ; mon 1er électrochoc. Mars 2020 arrivée du Covid-19, confinement seule dans mon appartement et nouvelle ville Le Havre ; chômage partiel à 100% durant 3 [...]

Lire la suite

placeholder

Clémence, 25 ans

Etudiante (Montpellier)

Je m’appelle Clémence, j’ai 25 ans et je suis née prématurément à 7 mois avec une maladie génétique assez rare, « la Cardiomyopathie Hypertrophique », qualifiée aussi d’obstructive. Il s’agit du gêne Myh7 (chaîne lourde de la myosine) détecté chez moi, qui en est l’ultime [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme