logofg

TEMOIGNAGES
Architecte (Brest)

Pascale 43 ans

placeholder image

« Je n'ai pas eu de douleur dans la poitrine quand j’ai fait mon infarctus. J’avais des douleurs gastriques au creux du sternum, je pensais que c'était une mauvaise digestion. J’ai aussi eu mal au milieu du dos, je pensais à mes vertèbres, qui m’avaient déjà fait souffrir. Je calmais la douleur avec une bouillotte, mais elle irradiait quand même. Je n'étais pas inquiète, mais un jour j’ai dû faire une pause au milieu de l’escalier car j’étais trop essoufflée. Je me suis dit qu’il fallait que j’arrête de fumer, mais je n’ai jamais pensé au cœur. A l’époque, j’étais stressée et je ne dormais pas beaucoup. Puis un jour je suis partie faire les courses et j’ai ressenti une douleur dans les deux bras, un peu bizarre. Ce n’était pas musculaire, je me sentais oppressée. Je me suis dit que c’était le stress, j’ai pris un médicament et j’ai passé la journée comme cela, pas très bien. Le soir, j’ai eu une douleur intercostale, mais je ne voulais pas déranger le Samu pour cela. Je me suis réveillée vers 1 h du matin avec une douleur et ma fille a insisté pour me conduire à l’hôpital. On m’a fait une radio des poumons, puis un électrocardiogramme… Et là, tout le monde est arrivé dans le box… J’étais en train de faire un gros infarctus. On m’a fait une coronarographie tout de suite et posé un stent. Si j’avais attendu plus longtemps, je ne serais plus là… »

 

VOIR AUSSI

placeholder

Flora, 39 ans

Boulangère (Villefranche de Rouergue)

J’ai vécu un grand choc lors de la naissance de ma fille il y a sept ans. C’était mon deuxième enfant, le premier accouchement s’était déroulé parfaitement, je n’avais pas de crainte particulière. J’avais travaillé jusqu’à deux semaines du terme et j’étais plutôt fière de ma [...]

Lire la suite

placeholder

Charlotte, 26 ans

étudiante (Paris)

« C’était à l’aéroport de Roissy, à l’arrivée d’un vol long courrier. Dans l’interminable file d’attente des douanes, je ne parviens plus à bouger ma jambe gauche. Elle me semble horriblement lourde et douloureuse. C’est plus que des fourmis. J’ai pourtant bu beaucoup d’eau et [...]

Lire la suite

placeholder

Stéphanie, 55 ans

Secrétaire (Nancy)

« Une collègue de bureau m’a agressée verbalement pour un incident qui me paraissait sans importance. J’ai ressenti comme un choc physique, mais je n’y ai pas prêté attention. J’ai eu mal dans la poitrine et dans le bras gauche pendant deux ou trois jours, mais la douleur ne m’a pas [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme