logofg

TEMOIGNAGES
retraitée (Marseille)

Jeanne, 70 ans

En 2008, j’avais une douleur à la marche dans la jambe gauche. En définitive, j’avais une sténose à l’artère fémorale.

placeholder image

En 2008, j’avais une douleur à la marche dans la jambe gauche. En définitive, j’avais une sténose à l’artère fémorale. J’ai hésité avant de subir une angioplastie. J’avais très peur de cette intervention. J’ai eu tort car 3 jours après l’intervention je remarchais normalement. Un an plus tard, j’ai eu le même problème à la jambe droite, et les mêmes interventions : stents à mon artère fémorale et mes artères iliaques. Tout allait bien à nouveau. Quelques années plus tard, j’ai ressenti une douleur dans la poitrine en rentrant de promenade. Cette douleur est passée, mais j’avais à nouveau très peur. Je suis allée chez le Cardiologue tout de suite. Il m’a fait passer un coroscanner dont le résultat était très mauvais avec des artères coronaires calcifiées, m’amenant à être à nouveau hospitalisée. Et le jour de l’intervention, le chirurgien m’a dit : « c’est grave, très grave » (j’ai toujours ces terribles paroles dans la tête) et à nouveau la mise en place de 5 stents actifs dans mes coronaires plus les médicaments à vie.
Aujourd’hui, j’ai décidé de ne plus fumer, je marche, je respire et je dis un grand merci à tout le personnel médical qui m’a suivie, écoutée et rassurée – MERCI!
Surtout en cas de douleur : n’attendez pas et consultez tout de suite.

Merci à Agir pour le Cœur des Femmes de me permettre de poster mon témoignage pour sauver des vies de femmes à mon tout en racontant mon histoire !

 
VOIR AUSSI
placeholder

Marie, 59 ans

Assistante de direction (Paris)

Au cours de l'été dernier, pendant la canicule, j'ai eu du mal à respirer et j'étais soudainement essoufflée alors que la marche est mon passe-temps favori. Je mène une vie saine avec une alimentation équilibrée. Devant la fatigue chronique et l'essoufflement je décide de [...]

Lire la suite

placeholder

Evelyne, 68 ans

Médecin Pédiatre, Carry-le-Rouet

Depuis de longues années, mon travail et mon investissement professionnel pour les enfants et leurs familles étaient passionnants certes mais extrêmes. L’épuisement se cachait derrière une énergie et une hyperactivité excessives, accentué par la dégradation de la profession médicale. Il [...]

Lire la suite

placeholder

Pascale 43 ans

Architecte (Brest)

« Je n'ai pas eu de douleur dans la poitrine quand j’ai fait mon infarctus. J’avais des douleurs gastriques au creux du sternum, je pensais que c'était une mauvaise digestion. J’ai aussi eu mal au milieu du dos, je pensais à mes vertèbres, qui m’avaient déjà fait souffrir. Je [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme