logofg

COMMUNIQUE

Victimes d’un accident cardiovasculaire, les femmes témoignent

Ce sont les femmes victimes d’un accident cardiovasculaire qui en parlent le mieux, sonnant l’alerte face à cette urgence médico-sociétale qui les touche de plein fouet. Agir pour le Cœur des Femmes leur donne la parole en vue de la Journée Mondiale du Cœur le 29 septembre prochain et propose à toutes les femmes un guide gratuit à télécharger « Prendre soin de ma santé cardiovasculaire ». Pendant qu’il en est encore temps…

placeholder image

Maladies de l’environnement et du mode de vie, les maladies cardiovasculaires ne sont plus réservées aux hommes. Elles sont même devenues en 30 ans la première cause de mortalité chez les femmes, avec 200 décès par jour en France, soit l’équivalent de la population de la ville de Cannes qui disparait chaque année…cette urgence reste encore trop méconnue !

Constat plus interpellant encore, ces femmes sont touchées de plus en plus jeunes, dès la quarantaine, conséquence de l’évolution de leur mode de vie, qui leur a fait adopter les mauvaises habitudes des hommes : tabagisme, sédentarité, surpoids, stress…

A âge égal, les femmes ont davantage de facteurs de risque que les hommes, avec des artères plus fines et plus fragiles. Elles sont également soumises à des situations à risque spécifiques, aux trois phases clés de leur vie hormonale : contraception, grossesse et ménopause.

Quand Agir pour le Cœur des Femmes leur demande de témoigner, car leur histoire pourra et doit être utile pour d’autres, les femmes victimes d’un accident cardiovasculaire acceptent pour la plupart de devenir des « colibris » de la prévention cardiovasculaire. Elles s’investissent alors pour la cause, dans leur univers familial, amical et professionnel. Elles n’ont plus honte de prendre la parole dans les médias et sur les réseaux sociaux, à visage découvert. Elles diront souvent « Je ne savais pas, je n’ai pas été écoutée, j’ai été victime d’errance médicale, maintenant j’agis par mon témoignage pour éviter que d’autres femmes vivent cela grâce à une information et une prise en charge à temps ». Ces témoignages puissants sont plus éloquents que bien des discours scientifiques. Ils démontrent de manière criante la force des préjugés.

« Plus de 80% des femmes se préoccupent davantage de la santé de leurs proches, diffèrent leurs rendez-vous médicaux dans 7 cas sur 10 et repoussent leurs limites pour rester au service de leur famille, malgré leur charge mentale majeure, tels de petits soldats de la vie quotidienne. Trop fortes, les femmes, mais tellement vulnérables. Elles se retrouvent médusées, sidérées quand l’accident arrive ! »
Pr Claire Mounier-Véhier, cardiologue et médecin vasculaire au CHU de Lille, cofondatrice d’Agir pour le Cœur des Femmes

« Alors que nous fêtons le premier anniversaire de notre Bus du Cœur des Femmes avec plus de 3 000 femmes déjà dépistées, nous constatons que 90% d’entre elles cumulent au moins 2 facteurs de risque cardiovasculaires. Ces premiers retours soulignent l’importance de l’urgence médico-sociétale de ce type d’action concrète de prévention sur les territoires. Et surtout, ces femmes sont pleines de gratitude d’avoir été écoutées, dépistées et remises dans des parcours de soins. »
Thierry Drilhon, administrateur et dirigeant d’entreprises, Président de la Franco British Chamber, co-fondateur d’Agir pour le Cœur des Femmes,

Alerter, anticiper, agir, tels sont les objectifs d’Agir pour le Cœur des Femmes, pour sauver la vie d’au moins 10 000 femmes à 5 ans. Aujourd’hui, le fonds de dotation donne la parole aux femmes victimes d’un accident cardiovasculaire. Certaines sont failli perdre la vie parce que repérées trop tard, peu écoutées, avec une prise en charge aléatoire, face à des symptômes pourtant bien réels dont elles avaient parlé avant l’accident.

Les maladies cardio-vasculaires des femmes doivent être désormais considérées comme une urgence médico-sociétale. Avec aussi une très bonne nouvelle : 8 accidents cardio-vasculaires sur 10 sont évitables par une prévention active avec un dépistage régulier des facteurs de risque pour optimiser les prises en charge.

Pour agir avant qu’il ne soit trop tard, Agir pour le Cœur des Femmes met à la disposition de toutes les femmes un document à télécharger sur son site, qui donne toutes les clés pour prendre soin de sa santé cardiovasculaire.

Télécharger le communiqué

 
VOIR AUSSI
placeholder

Le Bus du Coeur des Femmes revient à Lille le 21 septembre 2022

Le Bus du Cœur des Femmes s’installe à Lille le mercredi 21 septembre prochain, en partenariat avec la Mairie et l’ensemble des acteurs de santé locaux. Après avoir sillonné 15 villes depuis son lancement en 2021, cette opération de dépistage et de prévention itinérante, la plus [...]

Lire la suite

placeholder

Bus du Coeur des Femmes : une urgence de santé publique ! « Agir plutôt que subir »

Un constat édifiant qui confirme cette urgence médicale et sociétale ! Des chiffres chocs ! • 90% des participantes cumulent au moins 2 facteurs de risque cardio-vasculaires et métaboliques • 73% ont une obésité abdominale • 67% déclarent être stressées • 43% ont une hypertension [...]

Lire la suite

placeholder

Maladies cardio-vasculaires :
les femmes ne doivent pas attendre le déconfinement
pour écouter leurs symptômes

Les patient-e-s ont disparu des hôpitaux et des cabinets médicaux depuis plusieurs semaines. Pourtant, les maladies chroniques sont toujours bien présentes et les symptômes continuent à exister. Mais les patient-e-s les négligent et attendent la dernière minute avant de consulter. Le Pr Claire [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme