logofg

ANTICIPER
Activité physique

La Réadaptation cardio-vasculaire (ReCV)

La Réadaptation cardio-vasculaire (ReCV) : une étape clé de la prise en charge de la maladie cardiovasculaire, à surtout ne pas négliger parce qu’on est une femme !

placeholder image

Agir pour le cœur des femmes souligne l’importance et la nécessité pour les femmes de bénéficier d’une rééducation cardiovasculaire lorsqu’elles présenté un accident cardiovasculaire ou qu’elles sont à haut risque d’accident.
Le docteur Natalia Kpogbemabou, cardiologue et médecin rééducateur au CH de Wattrelos vous expose les clés essentielles de la rééducation. Les femmes doivent prendre le temps de bien se soigner, notamment après l’accident cardio-vasculaire ou quand elles ont de l’insuffisance cardiaque et bénéficier de la rééducation. La rééducation cardiovasculaire est ainsi fondamentale pour limiter les méfaits de la maladie cardio-vasculaire, souvent silencieuse chez elle ou atypique et source de vrai handicap personnel et social. La rééducation est une période clé pour prendre conscience de sa maladie, déculpabiliser par rapport à son entourage familial, accepter l’accident, s’entraider entre patientes, se faire accompagner par des équipes formées spécialement et prévenir la récidive. Vieillir en bonne santé, en limitant les méfaits de cette tueuse sans scrupule. Anticiper, Accompagner et Agir telles sont les missions de nos ambassadeurs experts et de nos équipes d’Agir pour le Cœur des Femmes. !!!
La rééducation cardiovasculaire : qu’est-ce que c’est ?
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la réadaptation cardiovasculaire ReCV comme « l'ensemble des activités nécessaires pour influencer favorablement le processus évolutif de la maladie, ainsi que pour assurer aux patients la meilleure condition physique, mentale et sociale possible, afin qu'ils puissent par leurs propres efforts, préserver ou reprendre une place aussi normale que possible dans la vie de la communauté » (OMS 1993).
Elle consiste en une prise en charge multidisciplinaire avec un programme structuré et des objectifs personnalisés. La réadaptation cardiovasculaire s’articule sur 3 axes : l’activité physique, l’éducation thérapeutique et l’adaptation thérapeutique.

Elle comprend trois phases :
- la Phase 1 correspond à la prise en charge en hospitalisation complète au décours immédiat de l’événement cardiovasculaire et inclut une mobilisation physique précoce, une prise en charge psychologique et sociale et une information sur les facteurs de risque cardiovasculaires et les traitements prescrits.

- La Phase 2 se déroule le plus souvent en hospitalisation de jour dans un centre de réadaptation cardiaque, à distance de la phase aigüe et comporte en général une vingtaine de séances.

- La Phase 3 consiste à maintenir les bonnes habitudes de vie sur le long terme. La poursuite de l’activité physique dans ce cadre est proposée par certains centres comme les clubs Cœur et Santé des Associations Régionales de Cardiologie .

Quels bénéfices de la ReCV ?
La ReCV permet une diminution de la mortalité cardiovasculaire d’environ 26% chez les patients coronariens. Elle permet également une diminution des hospitalisations et une amélioration de la qualité de vie des patients.
Ainsi la ReCV a pour objectif d’améliorer les symptômes de la maladie et les capacités fonctionnelles ; elle favorise le retour au travail, diminue l’anxiété et la dépression en améliorant la confiance en soi ; elle permet une meilleure adhérence au traitement.

À qui s’adresse la ReCV ?
La participation à un stage de ReCV peut concerner toutes personnes atteintes de maladies cardiovasculaires. Elle est recommandée avec un haut niveau de preuve notamment dans la cardiopathie ischémique (en post infarctus ou suite à pose de stent coronaire même en dehors d’infarctus ou suite à un pontage), chez l’insuffisant cardiaque, après une transplantation cardiaque, après une chirurgie cardiaque (pontage ou valves).
La ReCV a également toute sa place chez les personnes souffrant d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs mais aussi chez la personne n’ayant jamais fait d’évènement cardiovasculaire mais considérée comme à haut risque, l’objectif étant d’éviter bien entendu l’apparition d’une complication cardiovasculaire.
Les séances de ReCV sont intégralement prises en charge par l’Assurance Maladie car sont considérées comme faisant partie intégrante de la prise en charge de la maladie chronique.

Une disparité régionale mais également liée au sexe et à l’âge
Malgré tous les bienfaits de la ReCV seulement 25% des patients coronariens y sont adressés et à peine 10% des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque.
Il existe une grande disparité régionale avec notamment un faible taux d’admission en ReCV après une hospitalisation pour infarctus du myocarde dans les Hauts-de France (<20% hommes/femmes confondus BEH43 13/12/2016) ; alors que les régions du sud-ouest enregistrent plus de 30% de participation.
Outre cette disparité régionale, on observe également une disparité selon l’âge et le sexe. En effet, les femmes et les sujets âgés sont moins souvent adressés en stage de ReCV après un évènement coronaire.
En effet le recours à la ReCV est beaucoup plus faible chez les plus âgés. Ceci s’explique par un nombre de places limité en ReCV à l’origine d’une sélection de patients plus jeunes et en attente de reprise du travail notamment.
Concernant la disparité liée au sexe, on considère en moyenne qu’un homme sur 3 est adressé en ReCV après un infarctus du myocarde versus 1 femme sur 5. Cette disparité homme/femme serait liée à des facteurs sociaux et sociétaux. Un environnement majoritairement masculin en ReCV, une dépendance plus importante aux transports publics et l’incompatibilité entre participation à un programme de ReCV et activités domestiques et familiales sont des éléments évoqués pouvant expliquer cette disparité liée au sexe. Les femmes ne sont pas pour autant épargnées dans la survenue de maladies cardiovasculaires !

En pratique, après l’accident cardiovasculaire, ou si vous êtes en situation à risque, parlez-en à votre cardiologue et organisez-vous à la maison et dans votre travail pour prendre le temps de vous occuper et de protéger de votre santé!.

 

VOIR AUSSI

placeholder

Les contraceptions disponibles en France en 2020

Gynécologie

Les contraceptions avec hormones La plupart de ces types de contraception contiennent deux hormones : un estrogène et un progestatif. Elles sont appelées contraceptions estroprogestatives ou contraceptions combinées. D’autres ne contiennent qu’un progestatif, il s’agit des [...]

Lire la suite

placeholder

Stress : Protégeons les femmes du briseur de coeur

Stress

Comme nous l’a rappelé la Covid 19, une maladie a des causes et des conséquences qui sont à la fois biologiques, psychologiques et sociales. De nombreuses études démontrent que les facteurs psychosociaux ont un rôle non négligeable dans la progression des infarctus chez les femmes jeunes. Le [...]

Lire la suite

placeholder

Le tabac, un véritable malfaiteur, ennemi N° 1 de la femme jeune

Tabac

Le tabac est le facteur de risque évitable le plus alarmant, car responsable des accidents cardio-vasculaires les plus précoces chez la femme. A tout âge, à tabagisme égal, le risque d’infarctus est supérieur chez les femmes (+ 25 %) par rapport aux hommes. Dès la première cigarette, le [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme