logofg

ACTUALITE

Les femmes survivent moins à un arrêt cardiaque que les hommes

Les signes avant-coureurs sont moins bien diagnostiqués chez elles, et en plus elles sont souvent secourues moins rapidement.

placeholder image

Ces conclusions proviennent des données de 15 membres de la Société européenne de cardiologie (ESCAPE-NET) pour créer une base de données de plus de 100 000 personnes victimes d'un arrêt cardiaque. Quand les femmes ont des symptômes avant-coureurs, elles ne les (re)connaissent pas. Il s'agit bien souvent de symptômes atypiques, des palpitations, une très grosse fatigabilité à l'effort, une sorte de gêne épigastrique et de l’angoisse, cette impression d'être oppressée, mais elles n'ont pas toujours de douleur brutale dans la poitrine. Résultat, les femmes contactent les secours trop tard. Et quand la femme est secourue rapidement, nombreuses sont encore les personnes qui n’osent pas faire de massage cardiaque sur leur poitrine, par gêne ou peur de mal faire.
Ce sont, au final, une succession de pertes de chances, entre le début des symptômes, l’appel, et les secours. Ce qu’il faut aujourd’hui, c’est que les femmes s’écoutent et qu’elles n'hésitent plus à se faire dépister. Si vous venez d’une famille de coronariens, que vos parents ont eus des soucis, il faut en avertir votre médecin et procéder à un bilan cardiovasculaire, notamment dès la ménopause. Si vous avez des facteurs de risque, que vous êtes fumeuse, que vous prenez une contraception et que vous ressentez des symptômes étranges, consultez ou appelez le 15, surtout si vous avez un terrain héréditaire.
https://www.doctissimo.fr/bien-vieillir/sante/maladies-cardiovasculaires/insuffisance-cardiaque/les-femmes-survivent-moins-a-un-arret-cardiaque-que-les-hommes-a-cause-dun-manque-dinformations/28864d_ar.html

Lire aussi
https://www.agirpourlecoeurdesfemmes.com/agir/traitement/Arret-cardiaque-extra-hospitalier-inopine-chez-la-femme-le-role-clef-du-premier-temoin

 
VOIR AUSSI
placeholder

Règles irrégulières ou espacées, un indicateur de santé à prendre au sérieux!

Le Figaro souligne l'importance pour les femmes de se préoccuper de leur coeur, dans deux articles de sa page Santé. Les femmes qui ont des règles irrégulières ou une absence de règles seront particulièrement attentives, car davantage susceptibles d'être en surpoids, de souffrir [...]

Lire la suite

placeholder

La grossesse induit des changements, qui peuvent augmenter le risque cardiovasculaire

Le magazine Parents le rappelle dans un dossier très complet. Certaines complications de la grossesse, comme le diabète gestationnel ou la pré-éclampsie, sont directement associées à un risque majoré d'accidents cardiovasculaires et de diabète de type 2. De plus, certaines situations sont [...]

Lire la suite

placeholder

Un témoignage très touchant sur France Bleu

Cette émission m’a permis de rappeler que les hospitalisations pour infarctus des femmes de 45 à 54 ans progressent de 5 % par an, essentiellement liées à l’exposition précoce au tabac, au stress, à la sédentarité, à la précarité, et également aux contraceptions combinées avec [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme