logofg

ACTUALITE

Journée mondiale sans tabac 2020

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac,
Santé publique France publie ce 26 mai comme chaque année
un bilan sur la consommation de tabac des français

placeholder image

Cette édition 2020 confirme la baisse de la consommation de tabac des français. En 2019, 30,4% des personnes âgées de 18 à 75 ans déclaraient fumer du tabac contre 34,3% en 2014. C’est la première fois depuis les années 2000 qu’une baisse de cette ampleur est constatée. Entre 2018 et 2019, la prévalence baisse significativement chez les femmes : elle passe de 28,9% à 26,5%.

Des résultats encourageants mais qui ne doivent pas conduire à un relâchement des efforts.

Cette baisse n’est pas constatée pour tous entre 2018 et 2019
: la prévalence reste stable chez les hommes entre 2018 et 2019, la baisse observée l’an dernier chez les plus fragiles (non diplômés, chômeurs) n’est pas retrouvée cette année.
Les inégalités sociales restent très marquées, avec pour le tabagisme quotidien un écart de 17 points entre personnes au chômage et actifs occupés, et 12 points d’écart entre les plus bas et les plus hauts revenus.
Un nombre important de séjours hospitaliers pour une pathologie cardiovasculaire est lié au tabagisme en France et les femmes sont loin d’être épargnées.  
Le bilan de Santé publique France rapporte une étude qui a estimé à 250 000 le nombre d’hospitalisations pour pathologies cardiovasculaires attribuables au tabagisme en France pour l’année 2015.
Alors que la victime du tabac la plus souvent représentée est un homme âgé, près du tiers de ces hospitalisations concerne les femmes, et jeune de surcroît : les femmes sont les victimes oubliées du tabac !
Les plus anciens fumeurs ne sont pas les seules victimes du tabac : l’impact cardiovasculaire du tabac apparaît dès l’âge de 15 ans. Ainsi, entre 15 et 35 ans la part attribuable au tabac des pathologies cardiovasculaires est supérieure à celle qui est observée chez les 65-80 ans !

Qui sont les français fumeurs ?
Le bulletin de Santé publique France rapporte le profil des fumeurs en France en 2017 : les fumeurs sont le plus souvent des hommes (53,8%). Deux tiers (66,5%) des fumeurs ont entre 25 et 54 ans et 14,6% sont âgés de 18 à 24 ans. Les fumeurs sont le plus souvent des personnes en situation de précarité socioéconomique, avec une moins bonne santé mentale, ils sont plus souvent consommateurs d’autres substances psychoactives, ils ont moins recours à un médecin généraliste et ils utilisent moins Internet comme source d’informations sur des sujets de santé, par rapport aux non-fumeurs.
Restons mobilisés !
Les efforts de prévention doivent se poursuivre et ce sur plusieurs fronts : offre (paquet neutre, interdiction de la publicité…), augmentation du prix, aide au sevrage…. L’enjeu est également de trouver des interventions innovantes et adaptées aux différents profils des fumeurs pour une prévention efficace.
Cet enjeu est d’autant plus important dans le contexte de la pandémie liée au Covid que nous venons de vivre et les conséquences sociales et économiques qu’elle induit. Cette situation de crise risque d’augmenter la consommation de tabac. Aussi, plus que jamais, nous devons être mobilisés pour lutter contre le tabagisme.



Pour en savoir plus :
www.santepubliquefrance.fr/revues/beh/bulletin-epidemiologique-hebdomadaire
BEH n°14 (26 mai 2020)
Journée mondiale sans tabac 2020

 
VOIR AUSSI
placeholder

Maintenir le coeur des femmes en pleine forme !

200 femmes par jour meurent d’une maladie cardio-vasculaire, contre 2 d’un accident de la route… Elles sont touchées de plus en plus jeunes. Quelles sont les spécificités féminines de ces maladies ? Comment les reconnaître ? Comment les éviter ? Pourquoi l’activité physique est-elle [...]

Lire la suite

placeholder

La réussite de nos actions collaboratives s’appuie sur nos relais locaux et sur nos Ambassadeurs

Confiez-nous vos premières impressions… Très positives ! Elles ont confirmé ce que je pensais : Agir pour le Cœur des Femmes est une organisation bien rodée et dotée d’un niveau de professionnalisme particulièrement exigeant. Je connaissais le Bus du Cœur pour l’avoir fait venir [...]

Lire la suite

placeholder

Prévention des maladies cardiovasculaires : de nouvelles recommandations spécifiques pour les femmes !

Les facteurs de risque cardiovasculaires classiques ont des conséquences ou des fréquences différentes chez les femmes et certains autres facteurs de risque leur sont spécifiques. Les manifestations des maladies cardiovasculaires peuvent être différentes chez elles. Enfin, elles ne réagissent [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme