logofg

FONDS DE DOTATION
professionnels-de-sante

Prévention, dépistage et prise en charge de l’hta en france, le point de vue des médecins généralistes, france 2019

Les médecins généralistes interrogés sur la prise en charge de l’hypertension artérielle en France expriment le manque de temps en consultation pour faire de la prévention ainsi qu’une mauvaise connaissance et compréhension de la maladie par les patients, freins au contrôle de la pression artérielle

Source : Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire - Santé Publique France- 25 Février 2020

placeholder image

L’hypertension artérielle (HTA) est la première maladie chronique dans le monde. En France, la prévalence de l’hypertension artérielle est estimée à 30% de la population adulte. Elle est l’un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire et le principal facteur de risque d’accident vasculaire cérébral. L’adoption de comportements favorables à la santé (activité physique, alimentation équilibrée, contrôle de son poids) permet de prévenir la survenue de cette maladie, encore appelée la « tueuse silencieuse ».
Les médecins généralistes sont en première ligne pour dépister l’hypertension artérielle et pour la prendre en charge. Cette étude a recueilli les opinions et les ressentis de 753 médecins généralistes qui ont répondu à un questionnaire sur la prise en charge de l’hypertension artérielle en 2019.
Prévention de l’hypertension artérielle
Une large majorité des médecins généralistes (83%) se déclare fortement impliquée dans la prévention de l’HTA. Toutefois, les médecins ne sont que 39% à se déclarer fortement impliqués dans la prévention nutritionnelle (32% des hommes et 51% des femmes), 45% mettent l’accent sur la surcharge pondérale (43% des hommes et 50% des femmes) et 48% sur la sédentarité (47% des hommes et 51% des femmes). La majorité des médecins (84%) souligne le manque de temps et 29% le manque d’outils de prévention pour mettre en place une démarche de prévention en consultation.

Prise en charge de l’hypertension artérielle
Lorsque les médecins font le diagnostic d’hypertension artérielle, la quasi-totalité d’entre eux (96%) propose une modification des habitudes de vie à leur patient, qui peut être associée à un traitement médicamenteux si nécessaire.
Concernant les traitements antihypertenseurs, 93% des médecins rapportent que leurs patients émettent des réserves face à la prescription (nécessité d’un traitement à vie, sentiment de ne pas être malade, mauvaise compréhension des risques encourus vis-à-vis de l’hypertension artérielle, mauvaise tolérance des médicaments antihypertenseurs). Parmi les raisons pouvant expliquer une mauvaise observance des patients à leur traitement antihypertenseur, les médecins mentionnent, par fréquence décroissante, la difficulté d’acceptation de la maladie ou la lassitude du patient de prendre son traitement ; l’absence de symptômes de l’HTA ; une mauvaise information des patients sur leur maladie et une mauvaise tolérance. Enfin, les polémiques survenues sur différents traitements cardio-vasculaires sont mentionnées comme un élément d’explication de la mauvaise observance pour un tiers des médecins interrogés.
Pour faciliter la prise en charge de leurs patients hypertendus, 45% des médecins interrogés expriment le souhait de disposer de logiciels métiers mieux adaptés et 29% d’une collaboration avec d’autres professionnels aidants au cabinet. Les médecins mentionnent également leur souhait de disposer de plus de formations, de documents scientifiques et d’informations.
En résumé, cette étude souligne que l’information et l’éducation thérapeutique, qui sont essentielles dans la prise en charge des patients hypertendus, restent difficiles à mettre en oeuvre dans le cadre d’une consultation de médecine générale. Aussi, la mise en place de consultations dédiées à la prévention et indemnisées, ainsi que le recours à d’autres professionnels de santé au sein d’équipes pluridisciplinaires pourraient permettre d’améliorer la prévention chez ces patients. Enfin, un certain nombre de médecins mentionne le besoin d’outils de formation et d’information pour améliorer la prévention et la prise en charge de l’hypertension artérielle.

Grave G, Gautier A, Gane J, Gabet A, Lacoin F, Olié V. Prévention, dépistage et prise en charge de l’HTA en France, le point de vue des médecins généralistes, France, 2019. Bull Epidémiol Hebd. 2020;(5):115-23. http://beh.santepublique france.fr/beh/2020/5/2020_5_3.html

 

VOIR AUSSI

placeholder

Les maladies cardio-vasculaires, 1ère cause de mort maternelle : il est urgent d’agir !

professionnels-de-sante

On estime à 150 000 le nombre de femmes porteuses d’une maladie cardio-vasculaire en âge de procréer en France. Ces patientes ont un risque multiplié par 15 de complications pour leur enfant et par 100 de mortalité pour elles-mêmes, si elles ne sont pas correctement prises en charge. La [...]

Lire la suite

placeholder

Une femme nue sur les murs de la Faculté de médecine

histoire

Qui est donc cette Agnodice dévoilant ses charmes aux magistrats de l’aréopage ? Pourquoi comparait-elle devant le tribunal d’Athènes ? Pourquoi le médaillon parle-t-il de femme-médecin, alors que la médecine était réservée aux hommes ? Que raconte cette histoire, ainsi étalée sous les [...]

Lire la suite

placeholder

Le surpoids, c’est dans la tête ou dans l’assiette ?

Publications

Les livres sur le poids abondent. Mais celui-là vous touchera car il explique et déculpabilise grâce à un tour d’horizon de tous les facteurs impliqués dans le surpoids. Bien au-delà de l’alimentation, les facteurs psychologiques, l’hérédité, le microbiote. Surtout, il donne des [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme