logofg

FONDS DE DOTATION
Rapport

Rapport d'activité 2022

Développer des actions collectives au sein d’écosystèmes locaux, pour réinsérer dans un parcours de soins les femmes qui en sont les plus éloignées.

placeholder image

Cofondateurs d’Agir pour le Coeur des Femmes, le Pr Claire Mounier-Véhier et Thierry Drilhon dressent un rapide bilan de l’action d’Agir pour le Coeur des Femmes en 2022. Ils se réjouissent du soutien de l’ensemble des partenaires et des professionnels de santé locaux, qui ont contribué tous ensemble à sauver des vies.

La santé des femmes est-elle particulièrement en danger ?
Claire Mounier-Véhier : 80% des femmes reconnaissent se préoccuper davantage de la santé de leurs proches que de la leur. Leur vie est complexe et elles cumulent activité professionnelle et responsabilité du foyer, parfois dans une fragilité financière ou affective. Les maladies cardio-vasculaires sont devenues la première cause de mortalité chez elles en France.
Thierry Drilhon : chaque jour en France, 2 femmes décèdent d’un accident de voiture, 33 femmes d’un cancer du sein, 200 femmes d’une maladie cardio-vasculaire. Il est urgent d’expliquer aux femmes que ces maladies ne sont pas réservées aux hommes. Il existe des retards de prise en charge, essentiellement dus à une méconnaissance de cette réalité.

Y a-t-il des inégalités entre les femmes et les hommes dans l’accès aux soins ?
CMV
: les femmes méconnaissent et négligent les symptômes d’alerte, souvent atypiques. Elles repoussent sans cesse la consultation de dépistage cardio-vasculaire à plus tard. On note aussi un appel plus tardif du Samu en cas d’accident aigu… Certaines en paieront le prix fort, victimes d’un arrêt cardiaque non récupéré ou d’un infarctus avec insuffisance cardiaque irréversible.
TD : les inégalités sont très significatives. Nous souhaitons développer des actions qui permettent de les réduire, autour de trois axes majeurs : Alerter, Anticiper et Agir, en associant l’ensemble des acteurs de la santé et du monde économique.

Les données recueillies dans le cadre de votre Observatoire National de la Santé des Femmes sont alarmantes…
CMV
: avec 90% des participantes cumulant au moins 2 facteurs de risque cardio-vasculaire, le risque est réel et insuffisamment pris en charge. L’un des principaux enseignements est de constater que l’entrée dans la ménopause n’est pas maîtrisée aujourd’hui en France en termes de risque cardio-vasculaire, métabolique mais aussi gynécologique. Toutes les femmes, quelle que soit leur catégorie socio-professionnelle, ont besoin d’une consultation longue et gratuite cardio-vasculaire et gynécologique à l’entrée dans la ménopause, comme celle réalisée lors de la première contraception et de la première grossesse.
TD : les résultats de cette étude sont bien plus alarmants que ce que nous avions anticipé. Le Bus du Coeur des Femmes a livré à la fois des clés de compréhension à ces femmes pour mieux appréhender leur santé, avec des outils concrets : intégration à un parcours de soins lorsque c’était nécessaire, remise d’un tensiomètre automatique, pédagogie sur l’automesure pour le développement de l’auto-surveillance, documentation sur la santé cardiovasculaire. Autre critère marquant de réussite : 97% des femmes ont été « satisfaites et très satisfaites » de leur passage dans le bus, et parleront à leur entourage de l’importance de se faire dépister.

Quelle est la clé d’une action de prévention réussie ?
TD
: le soutien de nos partenaires financeurs et la confiance qu’ils nous accordent sont essentiels. L’implication de nos partenaires institutionnels contribue à accroître la crédibilité de nos initiatives. Dans le cadre du Bus du Coeur des Femmes, nous développons une action collective qui redonne du sens, du lien, de l’écoute positive et de la bienveillance à tous ses acteurs : villes, professionnels de santé locaux et réseau associatif grand public. La réussite de nos actions passe par un enracinement local au sein des territoires.
CMV : nous créons un écosystème vertueux autour de la santé cardio-vasculaire et gynécologique. Avec les professionnels de santé locaux, libéraux et hospitaliers, il s’agit de rendre plus accessibles les parcours de soins cardio-vasculaires et gynécologiques. Notre ambition n’est pas de proposer un dépistage ponctuel, mais bien d’inciter à la pérennité d’une prise en charge locale adaptée. Notre Bus du Coeur des Femmes est un formidable outil pour répondre à ces objectifs, mais il ne sera pas suffisant. Nous travaillons à la mise au point d’autres outils que nous mettrons à la disposition de davantage d’acteurs, sur de plus nombreux territoires.

Quel est votre principale satisfaction pour l’année 2022 ?
CMV
: nous avons reçu d’innombrables témoignages de soutien. Les remerciements des femmes qui ont eu le sentiment que nous avions agi positivement sur leur santé constituent notre plus belle récompense.
TD : nous avons créé ensemble une chaîne humaine bienveillante et efficace, à travers un partage d’expériences et une valorisation de la diversité, des cultures, des professions, des expertises… Nous poursuivrons en 2023 l’accélération de notre structuration locale, nationale et internationale, la finalisation de notre projet stratégique et le développement de nos actions. Tous ensemble, nous sauvons des vies.

Télécharger le rapport d'activité 2022

 
VOIR AUSSI
placeholder

Prévention, dépistage et prise en charge de l’hta en france, le point de vue des médecins généralistes, france 2019

Professionnels de santé

L’hypertension artérielle (HTA) est la première maladie chronique dans le monde. En France, la prévalence de l’hypertension artérielle est estimée à 30% de la population adulte. Elle est l’un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire et le principal facteur de risque d’accident [...]

Lire la suite

placeholder

Le coeur du bonheur

Publications

Près de 400 personnes meurent chaque jour de maladies cardio-vasculaires en France, 150 000 tous les ans. Stress, anxiété, dépression, colère, fatigue, sont des facteurs de risque bien connus. Or on peut aussi protéger son cœur en cultivant petits et grands moments de bonheur. [...]

Lire la suite

placeholder

HTA ET GROSSESSE

Publications

La survenue d’une hypertension lors de la grossesse, même s’il s’agit d’une pathologie fréquente (une grossesse sur 10 en moyenne), perturbe encore l’organisation des soins. Il n’y pas de parcours de soins formalisé en France où le rôle de chaque professionnel de santé impliqué est [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme