logofg

ANTICIPER
MEDECINE VASCULAIRE

Le risque d’AVC et de séquelles est plus élevé chez les pauvres

Les Français en situation de vulnérabilité économique et sociale ont un risque de 40% plus élevé que les Français les plus aisés de faire un AVC.

placeholder image

Selon une étude du Ministère de la Santé, la fréquence de survenue d’un accident vasculaire cérébral parmi les personnes appartenant aux 25% les plus modestes est 40 % plus élevée que parmi celles appartenant aux 25 % les plus aisées. Et deux fois supérieur entre 45 et 64 ans. Appartenir aux 25 % des personnes les plus modestes augmente le risque de 22 % de paralysie qui persiste au-delà de 24 heures. Pour les troubles du langage, le risque est accru de 11 % chez les plus modestes. De même, un niveau de vie élevé est associé à une diminution de 11 % du risque de décès à un an. Les résultats de cette étude confortent pleinement la mission du Bus du Cœur d'Agir pour le Cœur des Femmes, qui se rendra dans 20 villes en 2022 pour proposer un dépistage des risques cardio-vasculaires aux femmes en situation de vulnérabilité.
https://www.leparisien.fr/societe/sante/le-risque-davc-et-de-sequelles-est-plus-eleve-chez-les-pauvres-09-02-2022-J3UZZQOPKJCG5MXA7DIDSJXVGM.php

 
VOIR AUSSI
placeholder

Les femmes plus exposées aux facteurs de risque

Dépistage

Certains facteurs de risque sont associés à un risque cardio-vasculaire plus élevé et un moins bon pronostic chez la femme que chez l’homme. A âge égal, les femmes présentent plus de facteurs de risque cardio-vasculaires que les hommes. Plus de 80 % des femmes de plus de 45 ans en ont au [...]

Lire la suite

placeholder

La Lipoprotéine(a) : un nouveau marqueur de risque cardio-vasculaire

MEDECINE VASCULAIRE

Le bilan lipidique classique mesure le cholestérol total, les triglycérides et le cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL). Ensuite est calculé le cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL), qui est fortement lié au risque de maladie coronarienne et d’accident [...]

Lire la suite

placeholder

Infertilité et risque de maladies cardio-vasculaires : y penser dans l’ensemble des facteurs de risque

Gynécologie

Les maladies cardiovasculaires comportent des facteurs de risque différents chez les hommes et chez les femmes. Ainsi de plus en plus de travaux scientifiques analysent spécifiquement les influences des facteurs reproductifs et les antécédents obstétricaux des femmes. Si ces derniers (désordres [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme