logofg

ACTUALITE

Traitement de l’infarctus chez la femme: en progrès, peut mieux faire

Les résultats d’une étude française fondée sur les registres de morbidité des accidents cardiaques de Lille, Strasbourg et Toulouse montrent une amélioration de la prise en charge des infarctus entre 2006 et 2016. Cependant, des différences persistent encore selon le sexe.

placeholder image

Le docteur Marie Moitry, un des investigateurs de l’étude, ambassadrice d’Agir pour le Cœur des femmes et médecin de santé publique au CHU de Strasbourg, nous rapporte les principaux résultats.

Les équipes des registres français des cardiopathies ischémiques ont étudié l’évolution de la présentation clinique et de la prise en charge des infarctus inauguraux entre 2006 et 2016 chez les hommes et les femmes de 35 à 74 ans.
Si la prise en charge de l’infarctus s’est globalement améliorée, les femmes sont toujours moins susceptibles que les hommes de bénéficier d’un traitement de revascularisation visant à déboucher en urgence leurs vaisseaux cardiaques (les artères coronaires) : en 2016, elles sont 61% à recevoir cette procédure, contre 79% des hommes. De même, les médicaments antiagrégants plaquettaires, les statines hypolipémiantes, ainsi que la rééducation cardiaque sont toujours plus fréquemment prescrits aux hommes qu'aux femmes, indépendamment d’autres facteurs. Néanmoins, ces disparités ne semblent pas influer le pronostic vital : aucune différence significative de mortalité à 28 jours et 1 an n’a été détectée entre les deux sexes.
Il est aussi important de noter qu’en 10 ans, l'écart d'âge au premier infarctus entre hommes et femmes a considérablement diminué et que les différences de symptômes observés entre les deux sexes ont également disparu. L’augmentation du tabagisme féminin dans la seconde moitié du XXe siècle, notamment chez celles qui ont aujourd’hui entre 55 et 64 ans, pourrait expliquer ce rajeunissement.
Aussi est-il indispensable de redoubler nos efforts de sensibilisation des professionnels de santé concernant l’infarctus féminin et notre lutte contre le tabagisme, essentiels pour améliorer la santé des femmes.

 

VOIR AUSSI

placeholder

Faire passer un message aux femmes africaines

Le Pr Claire Mounier-Vehier et Thierry Drilhon, cofondateurs d’Agir pour le Cœur des Femmes, étaient les [...]

Lire la suite

placeholder

Un risque de mortalité maternelle multiplié par 100

Pendant la grossesse et après l’accouchement, le cœur et les artères sont particulièrement sollicités. Il est nécessaire de les surveiller attentivement et d’en prendre soin. D’abord pour éviter les risques immédiats : on estime à 150 000 en France le nombre de femmes en âge de [...]

Lire la suite

placeholder

Maintenir le coeur des femmes en pleine forme !

200 femmes par jour meurent d’une maladie cardio-vasculaire, contre 2 d’un accident de la route… Elles sont touchées de plus en plus jeunes. Quelles sont les spécificités féminines de ces maladies ? Comment les reconnaître ? Comment les éviter ? Pourquoi l’activité physique est-elle [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme