logofg

ACTUALITE

Maintenir le coeur des femmes en pleine forme !

Une visioconférence le 25 mai à 18h30 pour agir efficacement contre le développement des maladies cardio-vasculaires chez les femmes grâce à l’activité physique.

placeholder image

200 femmes par jour meurent d’une maladie cardio-vasculaire, contre 2 d’un accident de la route… Elles sont touchées de plus en plus jeunes. Quelles sont les spécificités féminines de ces maladies ? Comment les reconnaître ? Comment les éviter ? Pourquoi l’activité physique est-elle essentielle ? Comment la pratiquer ? Comment anticiper et agir pour rester en forme le plus longtemps possible ?

A l’occasion de la Journée Internationale d'action pour la santé des femmes, la Pr Claire Mounier-Véhier et le Pr François Carré proposent des réponses pratiques pour anticiper et agir, afin de rester en forme le plus longtemps possible, lors d’une visioconférence gratuite le mardi 25 mai à 18h30.

Inscription avec ce lien https://www.happyvisio.com/conference/maintenir-le-coeur-des-femmes-en-pleine-forme code partenaire AESIO

Une urgence médico-sociétale, tout particulièrement dans les Hauts de France

Les maladies cardio-vasculaires ne sont plus réservées aux hommes. Maladies de l’environnement et du mode de vie, elles sont même devenues en 30 ans la première cause de mortalité chez les femmes, avec plus de 75 000 décès par an en France, ce qui reste encore trop méconnu.

Constat plus interpellant encore, ces femmes sont touchées de plus en plus jeunes, dès la quarantaine, conséquence de l’évolution de leur mode de vie, qui leur a fait adopter les mauvaises habitudes des hommes : tabagisme, sédentarité, surpoids, stress…

A âge égal, les femmes ont davantage de facteurs de risque que les hommes, avec des artères plus fines et plus fragiles. Elles sont également soumises à des situations à risque spécifiques, aux trois phases clés de leur vie hormonale : contraception, grossesse et ménopause.

Les maladies cardio-vasculaires des femmes doivent être désormais considérées comme une urgence médico-sociétale, tout particulièrement dans les Hauts-de-France, où la mortalité cardio-vasculaire prématurée (avant 65 ans) est d’environ 40% supérieure à la moyenne nationale.




Bouger pour rester en bonne santé

Il y a quand même une bonne nouvelle : 8 accidents cardio-vasculaires sur 10 sont évitables par une bonne hygiène de vie et une prévention active.

Pratiquer une activité physique régulière est particulièrement efficace : 30 minutes d’activité physique intense 5 fois par semaine permettent de réduire de 35 % la mortalité cardio-vasculaire prématurée. La marche rapide est une activité très simple et efficace.

Malheureusement, les femmes ne sont que 53% à atteindre les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en matière d'activité physique, contre 70% des hommes (source BEH Santé Publique France 2020). Les femmes actives physiquement ont régressé de 10% en dix ans, et tout particulièrement pour les 40-54 ans (-22%).

Il faut bouger davantage !

Des conseils d’experts

L’activité physique chez les femmes mérite des avis d’experts. Le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue et médecin vasculaire au CHU de Lille, cofondatrice d’Agir pour le Cœur des Femmes, Présidente de la Fédération Française de Cardiologie Nord – Pas de Calais et le Pr François Carré, cardiologue et médecin du sport au CHU de Rennes donneront leurs conseils en visioconférence le 25 mai à 18h30. Avec également la participation de Dominique Sainthuille, Pdte de la Commission Prévention d'AÉSIO mutuelle et d’Anaïs Bounouar, responsable technique de la section féminine Stade Malherbe Caen


 

VOIR AUSSI

placeholder

Alerte rouge sur le cœur des femmes

media

Il y a tout juste trois ans, France 5 diffusait une Enquête de Santé sur le coeur des femmes, dans laquelle le Pr Claire Mounier-Vehier lançait une alerte : les femmes sont en première ligne pour les accidents cardiaques et elles n'en sont pas conscientes. Cette émission a déjà permis de [...]

Lire la suite

placeholder

L’Hypertension de la blouse blanche

Une récente étude publiée à l’occasion de la Journée Internationale de la Santé de la Femme, le 26 mai 2020, dans la revue américaine « Hypertension » a évalué les conséquences de l’hypertension artérielle de la blouse blanche au cours de la grossesse pour la mère et son enfant. [...]

Lire la suite

placeholder

Un témoignage très touchant sur France Bleu

Cette émission m’a permis de rappeler que les hospitalisations pour infarctus des femmes de 45 à 54 ans progressent de 5 % par an, essentiellement liées à l’exposition précoce au tabac, au stress, à la sédentarité, à la précarité, et également aux contraceptions combinées avec [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme