logofg

ACTUALITE

Le rôle essentiel du placenta, véritable organe nourricier du bébé

A quoi sert le placenta ?
Le développement harmonieux du placenta, véritable organe nourricier du bébé dès la conception, se fait au cours des deux premiers trimestres de la grossesse. Le placenta nourrit et oxygène le bébé, lui permettant aussi d’éliminer les déchets. Sa perfusion dépend directement de la pression artérielle de la maman.

placeholder image

Que se passe-t-il quand le placenta ne se développe pas correctement ?
Dans certaines situations, le placenta va mal se fabriquer, ne pas se développer suffisamment, vieillir trop vite, parfois se décoller trop tôt de l’utérus.

Il peut alors entraîner un dysfonctionnement source de complications à la fois chez la mère mais aussi chez le bébé. Ces complications peuvent être rapides ou apparaître plus tardivement en fin de grossesse, modérées ou parfois très sévères.

Quelles sont les situations à risque de mauvaise placentation ?
Certaines situations cliniques sont reconnues comme étant plus à risque d’un mauvais développement du placenta et doivent faire l’objet d’une surveillance attentive chez une femme qui souhaite débuter une grossesse : facteurs de risque cardio-vasculaire (hypertension artérielle chronique, tabagisme actif, diabète, hypercholestérolémie, obésité importante, syndrome d’apnée du sommeil non appareillé ; insuffisance rénale chronique) ; grossesses gémellaires ; dons de gamètes (ovocytes ou spermatozoïdes pour les conceptions médicalement assistées) ; certains troubles de la coagulation chez la maman ; âge tardif de la grossesse; maladie auto-immune ; antécédent personnel d’accident vasculaire au cours d’une grossesse antérieure.

Ces situations à risque nécessitent un suivi spécifique avant la conception, pendant la grossesse et à distance de l’accouchement afin de favoriser la stabilisation de certaines pathologies (diabète ou hypertension artérielle par exemple) ou d’éliminer certains facteurs de risque (tabac par exemple) avant la grossesse et de préparer, surveiller et anticiper les prises en charge médicales et obstétricales qui conduiront ainsi au bon déroulement de la grossesse.

 

VOIR AUSSI

placeholder

Les artères des femmes particulièrement sensibles au stress

Le Pr Claire Mounier-Vehier était l’invitée de la matinale de RTL, pour inciter les femmes à prendre soin de leur coeur et de leurs artères en cette période de déconfinement, où elles sont fortement soumises au stress. En cause : le télétravail, les enfants à gérer et aussi la peur de [...]

Lire la suite

placeholder

Ca va beaucoup mieux !

Merci à Michel Cymes et à son équipe de "Ca va beaucoup mieux, l'hebdo" sur RTL de m'avoir invitée hier et de relayer nos messages d'alerte sur le coeur des femmes : ensemble, nous sauvons des vies ! Je suis revenue sur les retards dans la prise en charge des maladies [...]

Lire la suite

placeholder

Les migraines, parlez-en à votre médecin !
Facteur de risque vasculaire souvent négligé…

La migraine est une affection à prépondérance féminine : elle touche 3 femmes pour 1 homme. Très fréquentes, puisqu’elles concernent environ 12% à 18% de la population, les migraines sont une variété très particulière de maux de tête survenant par crises. Ces douleurs à la tête sont [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme