logofg

ACTUALITE

Dépister l’anévrisme de l’aorte abdominale chez les femmes

Il reste sous-dépisté en France, car toujours considéré comme une maladie d’homme.

placeholder image

Jean Pierre Laroche, médecin vasculaire à Avignon et engagé dans la prévention depuis de nombreuses années le rappelle dans son blog Medvasc https://medvasc.info. Il a été à l’origine de l’opération Vesale il y a 4 ou 5 ans, qui a permis de dépister 729 AAA sur 36 500 personnes, soit une prévalence de 2%. Le ratio était de 1 femme pour 5 hommes. Si les femmes n’avaient pas été dépistées, 124 anévrismes auraient été ignorés et auraient correspondu statistiquement à 28 décès. Il faut donc dépister l'AAA chez les femmes de 65 ans et plus, tabagiques et ou hypertendues. Et aussi chez les femmes à partir de 50 ans, dont les parents ont présenté un AAA. Dans Vesale il y avait 98% de fumeuses pour les AAA dépistés. Il faut également savoir que le taux de rupture des petits AAA est quatre fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes. Il est donc nécessaire d’adapter pour elles les critères de mise en route d’un traitement. Notons enfin que pendant des années, les femmes ont été sous-représentées en chirurgie vasculaire, y compris dans les essais randomisés sur la gestion des AAA. Il n’est jamais trop tard pour évoluer.

 

VOIR AUSSI

placeholder

Femmes : les oubliées de la santé

La santé des femmes est précieuse et doit être considérée comme un sujet de société, jusqu'à ce que certaines situations inégalitaires, héritées de pratiques d'un autre temps, soient résolues. En nous transformant tous en colibris de la prévention, nous ferons évoluer la prise [...]

Lire la suite

placeholder

Violence familiale : des situations à haut risque cardio-vasculaire

Au-delà de la souffrance psychologique et morale, stress, anxiété, dépression, suicide… la violence familiale a de multiples répercussions sur la santé, qui sont moins connues. Elle favorise les maladies cardio-vasculaires, à travers le développement de l’obésité, de l’hypertension [...]

Lire la suite

placeholder

Un risque de mortalité maternelle multiplié par 100

Pendant la grossesse et après l’accouchement, le cœur et les artères sont particulièrement sollicités. Il est nécessaire de les surveiller attentivement et d’en prendre soin. D’abord pour éviter les risques immédiats : on estime à 150 000 en France le nombre de femmes en âge de [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme