logofg

TEMOIGNAGES
Vendeuse, Hazebrouck

Sabrina, 40 ans

placeholder image

Une autre journée classique d'une maman tout juste quarantenaire, travaillant à temps complet, boulot à 7h, fini à 15h, je rentre à la maison. Je m'accorde une bonne heure de marche active avec les copines, je fais un peu de rangement, le repas du soir. Et on se couche.
A 3h15, je me réveille brutalement avec une douleur au milieu du dos et un mal de ventre. J’avale une dose de fleurs de Bach en me disant que ça va se passer… Mais pas du tout… Je réveille mon mari, je me sens nauséeuse… Je comprends de suite que quelque chose cloche. SAMU, hôpital, prise de sang, électrocardiogramme, tout s'enchaîne… On me dit que tout cela est probablement une crise d’angoisse… Mais les résultats sanguins arrivent : enzymes cardiaques élevés. Vous faites un infarctus, Madame ! Et tout s’accélère : soins intensifs, service de cardiologie… Aujourd'hui je m'en remets doucement, en rééducation pour plusieurs semaines.
J’ai bien fait de faire confiance à mon instinct et de m’écouter, ne pas avoir hésité à appeler le SAMU. Sinon, je ne serais peut-être pas là pour témoigner… Vous aussi, écoutez-vous et faites confiance à ce que vous ressentez. On va faire du bruit, toutes les femmes doivent être prise au sérieux et prises en charge rapidement. Soutenons toutes ensemble les actions de Agir pour le Cœur des Femmes. Il n’est jamais trop tard pour sauver des vies autour de nous tels de petits colibris de la prévention !

 

VOIR AUSSI

placeholder

Amandine, 34 ans

Couturière créative, Mouscron

Je suis l’heureuse maman d’Eléa, 8 mois, notre petit miracle médical arrivé naturellement après 4 ans d’échec en Procréation Médicalement Assistée et plusieurs Fécondations in vitro ayant échoué. Je ne bois pas, je fume un peu, une petite dizaine de cigarettes par jour, j’ai eu la [...]

Lire la suite

placeholder

Chantal, 70 ans

Il y a eu un "AVANT" et un "APRES"... Depuis quelques années, je souffrais d'arythmie et malgré un choc électrique et le traitement médicamenteux, les crises n'ont cessé de se multiplier et de durer de plus en plus longtemps. A 68 ans, j'étais alors dans l'impossibilité de [...]

Lire la suite

placeholder

Stéphanie, 41 Ans

Marignane, employée administrative

À l'âge de 31 ans, une artériopathie des membres inférieurs m'a été diagnostiquée avec des douleurs en marchant, probablement due à un terrain héréditaire favorable ainsi que la prise d’une contraception avec oestrogènes de synthèse et la consommation de tabac importante. La [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme