logofg

FONDS DE DOTATION
Organisation

Un fonds de dotation consacré au cœur des femmes

Pour mobiliser sur l’urgence de combattre les maladies cardio-vasculaires chez les femmes, le Pr Claire Mounier-Vehier et Thierry Drilhon créent le fonds de dotation « Agir pour le cœur des femmes / Women’s Cardiovascular Healthcare Foundation », avec l’objectif de sauver 10 000 vies à 5 ans. Et une devise : « Prévenir plutôt que guérir ! ».

placeholder image
placeholder image
placeholder image

Il n’est pas tolérable que les maladies cardio-vasculaires continuent à être le symbole de l’inégalité entre les femmes et les hommes dans le domaine de la santé. Elles tuent chaque jour 200 femmes en France, avec des retards de prise en charge essentiellement dus au fait d’une méconnaissance de la réalité. Pourtant, 8 accidents cardio-vasculaires sur 10 sont évitables grâce à une meilleure hygiène de vie et un dépistage adapté.

Les maladies cardio-vasculaires ne sont plus aujourd’hui des maladies réservées aux
hommes. Avec plus de 75 000 décès par an en France, elles sont la première cause de décès chez les femmes, une réalité qui reste encore trop méconnue, causant des retards de diagnostic et de prise en charge. Pourtant, les femmes meurent 6 fois plus d’une maladie cardio-vasculaire que d’un cancer du sein1.

L’infarctus du myocarde est en forte progression chez les femmes jeunes en France : + 5 % d’hospitalisations par an chez les femmes de 45 à 55 ans2. Cela est dû à une évolution délétère de leur hygiène de vie, avec plus de tabac, de stress, d’obésité et de sédentarité… A âge égal, les femmes ont plus de facteurs de risque que les hommes. L’hypertension, le diabète, le cholestérol ont un impact artériel plus toxique chez elles. Les facteurs psychosociaux sont aussi plus fréquents chez la femme et sont devenus une situation majeure de risque cardio-vasculaire.

Les femmes sont diagnostiquées avec retard, avec des signaux d’alerte qui diffèrent de ceux des hommes avec de lourdes conséquences pour leur survie en bonne santé3.

Les femmes ne sont pas suffisamment dépistées et suivies alors que leur vie hormonale nécessite une attention soutenue aux trois phases clés : première contraception ou son renouvellement, grossesse et ménopause3. Ces constats épidémiologiques incitent à développer des parcours de soins coordonnés cardio-gynécologiques autour de ces femmes à risque, à l’instar de ce qui est fait aux Etats-Unis avec les « Women’s Heart Centers »4.

Les femmes sont moins bien prises en charge que les hommes, avec des traitements qui ne prennent pas suffisamment en compte les spécificités de leur métabolisme, la plupart des programmes de recherche cardio-vasculaire ayant été menés sur des hommes… La maladie se développe aussi différemment chez elles, avec des spécificités physiopathologiques complexes liées au statut hormonal3.

« Nous devons agir, face à cette urgence épidémiologique et sociétale , en allant plus loin , plus vite et plus concrètement dans notre démarche d’alerte, d’information et de prévention, lance le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHU de Lille -Université de Lille et co fondatrice du Fonds de dotation. Ma pratique quotidienne me démontre que les femmes négligent leur santé. Les femmes se croient protégées jusqu’à la ménopause, ne se sentent pas concernées, ne connaissent pas les symptômes atypiques et culpabilisent de prendre soin d’elles5…. Tous ces préjugés complexes conduisent à des pertes de chances, avec des prises en charge insuffisantes, retardées, voire non réalisées. Nous devons évoluer vers des parcours de soins coordonnés, en impliquant l’ensemble des acteurs de santé, mais aussi en donnant aux femmes les informations clés de dépistage et de suivi.
Pour les accompagner, l’ensemble des professionnels de santé doivent mutualiser et partager leur savoir-faire de terrain mobilisant cette intelligence collective exceptionnelle. C’est avec cette vision de transformation que nous sommes fiers avec Thierry d’associer nos savoir-faire, nos faire-savoir et nos savoir-êtres.

L’engagement de Thierry Drilhon, dirigeant d’entreprises et Président de la Chambre de Commerce Franco-Britannique en tant que co-fondateur est très symbolique de la volonté du Fonds de dotation de s’inscrire dans une dimension internationale associant les acteurs de la vie économique, de la vie civile et de la santé à l’image de son conseil d’administration. « Nous allons créer ensemble de l’intelligence collective au travers d’un écosystème d’acteurs mobilisés. Alerter, Anticiper et Agir sont nos priorités pour une prévention offensive de terrain avec l’ambition de sauver la vie de 10 000 femmes à cinq ans dans le monde, expose Thierry Drilhon. Pour atteindre cet objectif, Claire et moi associons nos expertises médicales, scientifiques, sociétales et économiques pour faire de cette urgence sanitaire un engagement unique et une priorité de santé. »


1BEH Sante Publique France, novembre 2019
2BEH Santé Publique France, mars 2016
3 Woodwart M et al. Int J Environ Res Public Health 2019
4 Brown HL et al. Circulation 2018
5 Enquête IFOP Fédération Française de Cardiologie, janvier 2018.

 

VOIR AUSSI

placeholder

PRÉVENTION, DÉPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L’HTA EN FRANCE, LE POINT DE VUE DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES, FRANCE 2019

L’hypertension artérielle (HTA) est la première maladie chronique dans le monde. En France, la prévalence de l’hypertension artérielle est estimée à 30% de la population adulte. Elle est l’un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire et le principal facteur de risque d’accident [...]

Lire la suite

placeholder

Les Missions du Fond de dotation Agir pour le cœur des femmes

Nos missions

Alerter et mobiliser toutes les énergies pour l'éducation des femmes sur leur santé cardio-vasculaire à toutes les « phases clés » de leur vie hormonale : contraception, grossesse et péri-ménopause. Accélérer la prévention active en donnant accès à toutes les femmes au dépistage [...]

Lire la suite

placeholder

Mon combat pour le cœur des femmes

Publications

Ce livre, c’est l’histoire d’une prise de conscience et d’une mobilisation collective contre les maladies cardio-vasculaires chez les femmes… Doit-on encore mourir à 45 ans d’un infarctus non diagnostiqué ? Le retard de prise en charge pour les femmes est-il acceptable ? Est-il [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme