logofg

ACTUALITE

Fortes, mais tellement fragiles…

80% des femmes se préoccupent davantage de la santé de leurs proches, diffèrent leurs rendez-vous médicaux dans 7 cas sur 10 et repoussent leurs limites pour rester au service de leur famille, malgré leur charge mentale majeure, tels de petits soldats de la vie quotidienne.

placeholder image

Les hospitalisations des femmes de 45 à 54 ans en France pour un infarctus du myocarde progressent de 5 % par an. Elles sont touchées de plus en plus jeunes, dès la quarantaine, conséquence de l’évolution de leur mode de vie, qui leur a fait adopter les mauvaises habitudes des hommes : tabagisme, sédentarité, surpoids, stress…
Elles témoignent.
Isabelle : « j’ai pu sauver l’une de mes amies. 60 ans, fumeuse, divorcée, avec du stress au travail, elle se plaint régulièrement d'une douleur diffuse dans le dos qui irradie les bras et de maux d'estomac. Je l’aide à trouver un rendez-vous pour un bilan cardiaque. Bilan anormal. Immédiatement transférée à l’hôpital, elle était en train de faire un infarctus. »
Carole : « Je me sentais oppressée et j'avais des crampes au niveau des épaules et des omoplates. J'avais également des troubles gastriques. En passant en voiture devant un CHU j'ai demandé à mon mari de s'arrêter. Peut-être mon instinct de survie. J'étais en plein infarctus. »
Sabrina : « A 3h15, je me réveille brutalement avec une douleur au milieu du dos et un mal de ventre. J’avale une dose de fleurs de Bach en me disant que ça va se passer… Mais pas du tout… SAMU, hôpital, prise de sang, électrocardiogramme, tout s'enchaîne… On me dit que tout cela est probablement une crise d’angoisse… Mais les résultats sanguins arrivent : vous faites un infarctus, Madame !»
Katherine : « Un jour, je suis prise d’une douleur violente dans le bras gauche, puissance mille, puis dans le thorax, qui m’empêche de respirer, dans le cou, puis la mâchoire et le haut du crâne… Je suis obligée de m’asseoir sur le trottoir. Je passe des examens et je me retrouve hospitalisée, je suis en train de faire un infarctus. »
Pour lire les histoires complètes, et bien d’autres…


Télécharger l'infographie


 
VOIR AUSSI
placeholder

Un témoignage très touchant sur France Bleu

Cette émission m’a permis de rappeler que les hospitalisations pour infarctus des femmes de 45 à 54 ans progressent de 5 % par an, essentiellement liées à l’exposition précoce au tabac, au stress, à la sédentarité, à la précarité, et également aux contraceptions combinées avec [...]

Lire la suite

placeholder

Les bilans de santé réduisent vraiment la mortalité

Une étude publiée dans BMC Medicine démontre que le bilan de santé proposé depuis 2009 au Royaume-Uni aux adultes de 40 à 74 ans réduit le risque de maladies cardio-vasculaires et de décès chez ceux qui en ont bénéficié. « Ce résultat positif est lié à une «détection plus précoce [...]

Lire la suite

placeholder

Traitement de l’infarctus chez la femme: en progrès, peut mieux faire

Le docteur Marie Moitry, un des investigateurs de l’étude, ambassadrice d’Agir pour le Cœur des femmes et médecin de santé publique au CHU de Strasbourg, nous rapporte les principaux résultats. Les équipes des registres français des cardiopathies ischémiques ont étudié l’évolution de [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme