logofg

MESSAGE

Mercedes Erra

placeholder image

Ce qui m’a marquée et touchée, c’est ce constat : c’est comme si on avait oublié que les femmes avaient un cœur. Leurs maux ne sont ni identifiés ni suffisamment répertoriés, elles n’en reconnaissent pas les signes. L’infarctus féminin a sa propre grammaire, à laquelle il faut éduquer les femmes et les médecins.

Mercedes Erra

 
VOIR AUSSI
placeholder

Rémi Lamerat

Préservons le Coeur des femmes, elles nous le rendent si bien !

[...]

Lire la suite

placeholder

Mathieu Faivre

Ce que je découvre aujourd’hui, c’est que les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes : 200 femmes en meurent chaque jour en France. Il est temps d’Agir : ne laissons pas les maladies cardio-vasculaires briser le cœur de celles qui nous sont si [...]

Lire la suite

placeholder

JC Casadesus

On sait combien les femmes ont du cœur ! Et justement il faut à tout prix préserver et protéger ses battements ! 200 femmes meurent en France chaque année d’une maladie cardiovasculaire. Ayons donc du cœur avec Agir pour le cœur des femmes ! JC Casadesus [...]

Lire la suite

 Votre don permettra d’améliorer
la prévention au moment clef
de la vie d’une femme